enfrLivraison gratuite avec achat de 75$ ou plus.
On envoie votre commande le jour ouvrable suivant.

MAXIMISEZ LA RÉCUPÉRATION ET PROGRESSION AVEC LE AMINO PULSING

Amino+Recovery-THIBARMY
Vous vous entraînez fort avec un bon programme et un haut niveau de focus, mais vous ne semblez pas pouvoir progresser ?
Malgré une alimentation adéquate vous manquez d’énergie ?
Cela s’explique fort probablement par une récupération sous-optimale.

En tant que passionnés d’entraînement, nous mettons des efforts à la salle de gym, et pour la majorité, nous maximisons nos séances en utilisant un bon protocole de supplémentation intra-entraînement.  Nous investissons beaucoup dans des breuvages consommés avant et pendant l’entraînement. Pourtant, nous continuons à négliger le fait que le muscle est construit lors de la période de récupération.

OUI, il est important d’optimiser votre performance au gym pour stimuler un maximum de progression. Par contre, autant d’effort devrait être consacré à la période de récupération : les 24 heures suivant une séance ou la majorité des gains sont effectués.

Autant d’efforts devraient être consacrés à la période de récupération. Click To Tweet

Il y a un concept que j’utilise depuis plus de 10 ans qui, selon mon expérience, est un outil extraordinairement efficace pour maximiser vos résultats, par l’optimisation de la période de récupération. Je l’appelle « amino pulsing ». Il s’agit d’un concept qui a été inventé il y a plus de 50 ans (!!!) par le premier « gourou » du bodybuilding, Vince Gironda. Il a depuis été ranimé par l’extraordinaire médecin sportif, Dr. Eric Serrano.

 

AMINO PULSING

Vince Gironda a été un des plus importants pionniers du bodybuilding. Entre autres, il a été l’entraineur du premier gagnant du Mr. Olympia (Larry Scott) et était reconnu à Hollywood pour sa capacité à mettre un acteur en super forme en un temps record. Il a aussi inventé de nombreux exercices qui sont aujourd’hui partie intégrante de tous nos programmes d’entrainement, comme le Preacher/Scott curl.

Gironda fut le premier à populariser une diète haute en gras/faible en glucides pour atteindre un physique de compétition.  Il a également été le premier à recommander l’utilisation d’enzymes digestives, comprenant que le secret n’était pas la quantité de protéine que vous consommiez mais bien la quantité que vous absorbiez.

Il innova le concept d’amino acid pulsing : à chaque 1-2 heures, ses clients consommaient 1-2 capsules d’acides aminés et 1-2 capsules de foie séché. L’objectif était de prévenir tout catabolisme et de garder le corps en mode « construction ».  Le Dr.Eric Serrano a raffiné ce concept en utilisant une formule plus précise d’acides aminés, et ce pour plusieurs raison que j’expliquerai plus loin.

 

La logique principale du pulsing est basée sur le fait que si l’on surconsomme les protéines complètes, on perd une bonne partie des fonctions pharmaceutiques de chaque acide aminé spécifique.

L’élévation soudaine d’un acide aminé spécifique crée un effet précis sur le corps. Par exemple, l’élévation de la leucine active le mTor, l’élément qui initie la synthèse des protéines (construction du muscle).

Par contre, si l’élévation des acides aminés est masquée par une augmentation énorme de tous les acides aminés (en consommant une grande quantité de protéines complètes), cet effet individuel est perdu. Premièrement, parce que certaines acides aminés compétitionnent pour les transporteurs nécessaires à leur utilisation (par exemple, l’isoleucine et la valine compétitionnent avec le tryptophane pour se rendre au cerveau) et deuxièmement parce que le corps ne remarque pas l’augmentation de certains acides aminés si le niveau total d’acide aminés est trop haut (un peu comme verser un verre d’eau dans une piscine).

La théorie du amino pulsing est de réduire le nombre de repas de protéines et la quantité totale de protéine dans la journée (e.g. consommer des protéines trois fois par jour (et non cinq ou six comme beaucoup de bodybuilders)), mais de consommer des acides aminés spécifiques entre les repas.

Lorsque le niveau de protéine est plus faible, les acides aminés clés vont pouvoir avoir leur effet pharmacologique.

 

MOINS DE PROTÉINES ?

Je sais que dire à un athlète ou bodybuilder de consommer moins de protéines est une hérésie ! Mais le fait est que la majorité des bodybuilders consomment trop de protéines, non pas par souci d’efficacité, mais plutôt par tradition.

Il faut aussi comprendre la différence entre un athlète naturel (qui ne prend pas de stéroïdes, hormones de croissance ou SARMs) et un athlète « augmenté ». Le second est capable d’utiliser plus de protéines pour construire le muscle, alors que le premier est limité par sa capacité naturelle d’utiliser les protéines.  En consommer toujours plus n’aura donc pas d’effet sur la prise de masse après un certain niveau (environ 0.8 – 1.0g par livre de masse corporelle).

En fait, surconsommer les protéines pourrait même réduire les gains de muscle chez les naturels. Premièrement, en entraînant une mobilisation de la glutamine musculaire (donc briser du muscle pour libérer la glutamine) pour désacidifier le corps.  Car surconsommer les protéines sans un apport équivalent de légumes rend le corps acide et il doit mobiliser soit la glutamine, phosphore/calcium ou bicarbonate de soude pour combattre cette acidification.

Deuxièmement, la surconsommation des protéines peut aussi augmenter la transformation des protéines en glucides (néoglucogenèse) pour les utiliser comme source d’énergie. Si le corps devient efficace à fonctionner ainsi, on utilise de plus en plus de protéines comme énergie et de moins en moins pour bâtir du muscle.

 

ACTIVER LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

Pour gagner du muscle, on doit augmenter la synthèse des protéines : c’est le nerf de la guerre ! Ici on parle du processus par lequel le corps utilise les protéines/acides aminés consommer pour fabriquer du tissu musculaire.

Donc, la quantité de muscle construit est directement proportionnelle au niveau de synthèse des protéines. Consommer 1000g de protéines ne donnera pas de résultats si le taux de synthèse de protéines est faible.

Pour faire simple, les protéines consommées sont seulement les briques que l’on stock au chantier. La synthèse des protéines, c’est les travailleurs qui prennent les briques pour fabriquer du muscle. Sans les travailleurs, les briques ne servent à rien.  Il importe donc d’initier la synthèse des protéines le plus souvent possible.

Une des façons directes d’augmenter la synthèse des protéines est d’activer le mTor. On peut voir le mTor comme le bouton « ON » de la synthèse des protéines.

L’entraînement lui-même active le mTor. Les deux types de contractions qui ont le plus grand effet sont les excentriques accentués (descendre un poids lentement en contractant le muscle fort) et les étirements sous charge (atteindre un point ou le muscle cible est étiré lors d’un exercice).

Toutefois, certains acides aminés ont aussi un effet sur le mTor, le plus puissant étant la leucine.  Lorsque le corps perçoit une augmentation du niveau de leucine, le mTor s’active et place le corps en mode « construction ».

 

AMINO PULSING AVEC LE AMINO + RECOVERY

J’utilise personnellement la formule Amino + Recovery pour mon pulsing, non seulement pour l’activation de la leucine, mais aussi parce que le mélange d’acides aminés et d’autres ingrédients maximise la récupération et donc la progression.

L-Leucine : Active le mTor et enclenche la synthèse des protéines, plaçant le corps en mode construction.

L-Citrulline : Selon moi, le second ingrédient le plus important du produit. La citrulline augmente la récupération ainsi que la performance cardiovasculaire par une meilleure dilatation des vaisseaux sanguins. En bodybuilding, cela améliore l’afflux sanguin vers les muscles. Lors de l’entrainement, cela donne une meilleure pompe et durant la période de récupération, cela facilite le transport de nutriments vers les muscles à reconstruire. La citrulline a aussi des effets positifs sur la santé cardiovasculaire, entres autres en diminuant la tension artérielle.

L-Taurine : La taurine est mal comprise parce qu’elle est incluse dans les boissons énergisantes, et on l’associe donc à un stimulant, ce qui n’est pas le cas. En fait, la taurine est un calmant du système nerveux. Les compagnies de boissons énergisantes la mettent dans leur produit pour deux raisons : 1) pour réduire les effets négatifs sur la santé (la taurine fait baisser la tension artérielle) et 2) la taurine relaxe après l’effet stimulant initial, incitant l’acheteur à aller chercher une seconde boisson. La Taurine aide le système nerveux a récupérer, ce qui est très important pour la progression en force. Par son effet calmant, elle peut aussi abaisser le cortisol. Si le cortisol demeure bas, il est plus facile de construire du muscle. Notons aussi que la taurine a des effets positifs sur la santé cardiovasculaire.

L-Alanine : Cet acide aminé est très anti-catabolique : il protège le tissue musculaire. Il favorise aussi la transformation du glucose en énergie et a un effet détoxifiant pour le foie. Il est un acide aminé moins « sexy » que la citrulline ou la leucine, mais son effet sur la récupération est tout de même significatif.

L-Carnitine : Cet acide aminé a un rôle significatif sur la production d’énergie en rendant plus efficace l’utilisation des gras comme source d’énergie. Pour la récupération, il joue aussi un rôle en réduisant les courbatures et en accélérant le gain de muscle en augmentant la sensibilité des récepteurs androgéniques.

Isoleucine et Valine : Ces deux acides aminés sont, avec la leucine, ce qu’on appelle les BCAA (Branched Chain Amino Acids). Ces deux acides aminés ont aussi un impact sur la synthèse des protéines (gains de muscle). Dans l’ordre de leur effet, la leucine est la plus anabolisante, l’isoleucine est deuxième et la valine est troisième. L’isoleucine et la valine sont aussi efficaces pour la récupération car ils augmentent le transport et le stockage de glucose dans le muscle.

 

Ce sont les acides aminés présents dans la formule Amino + Recovery.

 

Selon mon expérience, il s’agit d’un mélange optimal pour favoriser la récupération et le gain musculaire.

 

La formule inclut aussi d’autres ingrédients ayant un impact sur la récupération. Par exemple, l’ashwaganga et le ginseng ont un effet réducteur de cortisol. Sans vous faire un cours de physiologie, le cortisol est une hormone de stress et son travail est de mobiliser l’énergie. Tant qu’il est élevé, la récupération et la construction musculaire est lente et difficile parce qu’il place le corps en mode « mobilisation » et non en mode « construction ». S’assurer de garder le cortisol bas aide à la récupération et la construction musculaire et augmente également la testostérone.

 

UTILISATION

L’Amino Acid pulsing doit être fait entre les repas pour garder le corps en mode « construction » le plus longtemps possible.

Amino + Recovery n’est pas optimal pour le pré-entraînement, car la taurine pourrait avoir un effet calmant qui réduirait les performances.

Le produit Pre-Training Xtrem est formulé spécifiquement pour ce besoin et je le recommande.

 

Pour un résultat optimal, je recommande 2 à 3 utilisations par jour.

Par exemple :

7 :00 – Déjeuner

2-3 œufs, 125ml de blanc d’œuf

15-20g amandes

Légume verts

 

9 :00 – Pre-Workout (15-20 minutes avant séance)

Pre-Training Xtrem1 portion

Carbload1-2 portions (selon taille et objectif)

 

10 :00 Post-Workout (après séance)

Post-Training Xtrem1 portion

 

12:00 – Dîner

Poulet (125-225g selon poids)

Riz (1/2 a 1 ½ tasse selon poids et objectif)

Legumes verts

Omega Focus 1 portion

 

14 :00 – Amino Pulsing

Amino + Recovery 1 portion

 

16 :00 – Amino Pulsing

Amino + Recovery 1 portion

 

18 :00 – Souper

Viande rouge (125-225g selon poids)

Pomme de terre

Légumes verts

Huile d’olive (10-20g selon taille et objectif)

 

20 :00 – Amino pulsing

Amino + Recovery 1 portion

22 :00 – Coucher (30 min avant)

Magnesium Glycinate 1000mg  (Mg Glycinate 500)

Protéine Whey 1 portion (Whey-X)

Glutamine 20g (Gluta-X)

 

Article écrit par: Christian Thibaudeau 

Catégories

Produits les mieux notés

Mag-4 Plus 2.0 - 90 caps
Mag-4 Plus 2.0
Acheté par Réal, Canada
pour un montant de $ 40.23
Il y a 2 semaines
 
BCAA - 300g - Raisin
BCAA + 1 Item
Acheté par Nicolas, Canada
pour un montant de $ 111.50
Il y a 5 mois
 
Caffeine - 100 caps
Caffeine + 3 Items
Acheté par Melissa, Canada
pour un montant de $ 106.49
Il y a 3 mois
 
Big Gainer - 10lbs - Vanille
Big Gainer - Vanille + 2 Items
Acheté par woodly, Canada
pour un montant de $ 216.12
Il y a 9 mois
 
Glycine-X - 300g
Glycine-X + 2 Items
Acheté par richard, Canada
pour un montant de $ 65.65
Il y a 4 mois